• Alice VS Humains (Spécial 2)

    Article spécial !!!

     

    Point de vue : Natsume

    Je pris Mikan, évanouie. Le directeur était vraiment stupide de la laisser faire ça. De nous laisser faire ça. C'était monstrueux pour tout le monde. Pour la victime comme pour le bourreau.

    Natsume : Poussez-vous.

    Les autres crétins s'était amassés autour de nous deux.

    Effrayés, ils se reculèrent et me laissèrent la voie libre. Tous, sauf Seigo.

    Lui, je l'aime pas, je l'ai jamais aimé et je l'aimerai jamais. C'est lui qui avait forcé Mikan à se mettre dans ce pétrin et il lui avait déjà fait du mal dans le passé.

    Natsume : Pousse-toi, connard.

    Je sentis mes muscles qui commençaient à se contracter sous la pression que l'autre nigaud exerçait sur mes os.

    Mais je ne lacherai pas. Pas devant lui.

    Natsume : Pousse-toi, j'ai dit. T'es sourd ?

    Je fis apparaître une énorme flamme dans ses cheveux qui roussirent aussitôt. Il se plia par terre. Je passais.

    Au moment où j'allais partir, j'entendis une faible voix :

    Seigo : Désolé......Mikan.........

    Je ne me retournais même pas.

    Infirmerie :

    Mikan se réveillait peu à peu.

    Mikan : Natsume ?

    Natsume : Mikan ?

    Mikan : Où suis-je ?

    Natsume : A ton avis, débile ?

    Mikan : Natsume, méchaaaaaant ! Pourquoi t'es toujours aussi froid ?

    Je ne répondis pas. Elle savait très bien pourquoi j'étais comme ça. C'est juste qu'elle n'appréciait pas cette partie de moi.

    Je me levai et sortis de la chambre sans un mot.

    Je me dirigeais dans la forêt du Nord pour me poser un peu.

    Je montais dans un grand arbre et m'installais sur une grosse branche.

    Quelques minutes passèrent.

    ???: Natsume ?

    Luca.

    Natsume : Je suis là, Luca.

    Je lui fis signe. Il me vit et monta dans l'arbre à son tour. Il s'installa sur une branche parallèle à la mienne.

    Luca : Ca n'a pas l'air d'aller fort... ?

    Natsume : C'est l'autre débile...

    Luca : Seigo ?

    J'hochai la tête.

    Luca : Qu'est ce qu'il a encore fait ?

    Natsume : Il a voulu tuer Mikan.

    Luca eut un hoquet de surprise.

    Luca : C'est... c'est vrai ? Qu'est ce qu'il a fait ?

    Natsume : Il l'a forcé à aller « s'occuper » d'un otage. Il l'a enfermé dans la salle d'interrogatoire.

    Luca : Le monstre... Mikan va mieux ?

    J'hochai affirmativement la tête. Oui, elle allait mieux. Et tant mieux.

    Après avoir bien discuté avec Luca, je rentrais au manoir.

    J'étais fatigué et las de ma journée. Ca avait été dur aujourd'hui.

    Je n'allais pas dans le dortoir des garçons, mais montais dans celui des filles. J'allais rentrer dans la chambre de Mikan, quand je remarquais quelque : la chambre voisine à celle de Mikan était ouverte. Bizarre. Une nouvelle ? On nous aurait quand même prévenu...

    J'entrais dans la pièce sans demander de permission. J'étais chez moi, ici après tout, et depuis plus longtemps que c'est

    La pièce était quasiment la même que celle de l'autre idiote. Mais une jeune fille semblait m'attendre, assise sur le lit.

    Abi : Alors c'est toi, le fameux Natsume.

    Ce n'était même pas une question.

    Natsume : T'es qu...

    Abi : ...Je suis Abigaëlle.

    Elle m'avait coupé la parole, la garce !

    Je pris une inspiration et m'apprêtai à lancer des menaces, mais elle me devança :

    Abi : Tu n'as pas à t'énerver, je suis désolée, je ne voulais pas te vexer en te coupant la parole. C'est habituel pour moi. Et Mikan est beaucoup moins agressive quand je le fais.

    Natsume : M...

    Abi : ...ikan ? Désolée. Oui je la connais. Je la trouve mignonne cette petite, moi aussi. Comment ça, toi aussi ? Ne mens pas, Natsume, petit malin.

    Elle rigola d'un petit rire joyeux et enfantin.

    Abi : D'accord, d'accord. Je vais t'expliquer. Je suis là depuis très longtemps. Même avant que tu n’arrives dans ce trou à rat. Comme tu peux le remarquer, mon Alice est très puissant, oui.

    Elle est gentille cette petite Mikan, hein ? Je discute souvent avec elle. De chose importante. Tu es amoureux...

    En colère, je me jetai sur elle. Comment osait-elle dévoiler tout ça ?

    Elle m'esquiva sans problème. J'étais étalé sur le lit. Je me relevai rapidement.

    Abi : Doucement petit gars, je n'ai pas envie de me battre ! Sais-tu au moins grâce à qui Mikan c'est amélioré sur la maîtrise de son Alice ? Et voilà comment tu me remercies ! Oh lala, les ados de nos jours...

    Sache que tu as comme même eu l'audace de devenir protecteur en marquant Mikan, MA protégée !

    Natsume : Votre...

    Abi : Protégée ! Oui !!! Tu ne sais donc pas ce qu'il se passe en ce moment ? L'Ordre n'est plus assez fort ! Et les Elites des Elites tombent comme des mouches. Je ne pouvais pas laisser ça. Mikan est destinée à devenir l'une de ces Elites. Et peut-être une de ces mouches. Comme je ne pouvais me permettre de perdre l'Ange Blanc, je me suis permis de la protéger.

    Natsume : L'Ange Blanc ?

    Abi : Tu ne connais pas la prophétie, excuse-moi.

    « Au loin, deux être se tiennent la main. L'un est vêtu de blanc, l'Ange Blanc. L'autre vêtu de noir, c'est l'Ange noir. A eux deux, ils répandront paix et amour sur terre. »

    Telle est la destinée.

    Natsume : Dons, d'après vous, Mikan serait l'Ange Blanc... Qui est l'Ange noir ?

    Abi : Il est prisonnier et m'est indétectable pour le moment.

    Natsume : De qui est-il prisonnier ?

    Abi : D'un humain.

    Natsume : Et vous n'êtes même pas foutue de le détecter ?

    Abi : Mon Alice à des limites, heureusement. Revenant on au fait. Tu t'es donc permis de marquer Mikan... Tu as du cran... Remarque, c'était ça ou Seigo, ce sacré Seigo...

    Je me contractais de colère.

    Abi : Calme-toi. Moi non plus je ne l'aime pas. Je le trouve louche, je n'arrive pas à le lire, tu vois ?

    Je crois que je m'étais fait une alliée.

    Abi : Donc, je te propose un marché...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :